A la recherche du radio réveil ultime : Pure Siesta Rise

Il y a des gens, peut-être la plupart, pour qui un radio-réveil est juste un radio-réveil. Pas pour moi. Certes, un radio-réveil a comme principale fonction de vous réveiller le matin, mais aussi de vous permettre d’écouter la radio. Comme je passe beaucoup de temps à écouter la radio, c’est donc pour moi tout autant une radio qu’un réveil. La mode est aujourd’hui de se servir de son téléphone portable pour se réveiller, et pourquoi pas, mais on ne peut se réveiller en écoutant la radio avec son téléphone. Or, j’aime bien me réveiller en écoutant la radio. Du reste, j’aime les objets qui ont une fonction précise.
Mes premiers radio-réveils étaient donc surtout des appareils me servant à écouter la radio, avec la meilleure qualité sonore possible, parce que bon, hein, je suis mélomane quand même ! La qualité sonore, ça compte. Mais doit-on pour autant négliger la qualité du réveil matin ? Bien sûr que non ! Un radio-réveil doit avant tout assurer le réveil dans les meilleures conditions possibles : pas de buzz agressif qui trucide l’oreille au lieu de te réveiller, un volume de réveil progressif, une qualité de son agréable… il n’est pas question d’être agressé dès le matin et de se lever du mauvais pied. Telles étaient les qualités de mon précédent appareil, de marque iHome.

iHome : why not ?

Et bien oui, l’iHome iA9B était un très bon appareil : un design élégant, deux haut-parleurs de qualité hi-fi, un affichage lumineux réglable facilement, afin qu’il puisse être soit fort soit doux, selon les circonstances, et des fonctionnalités permettant de connecter et charger des appareils externes, avec une connectivité Apple, pour mon iPhone, et une prise Jack pour un casque d’écoute.

iHome IA9B (photo)
l’iHome IA9B, servant de support de chargement à un iPhone.

Las, l’appareil se faisait vieux : les molettes de réglages dysfonctionnaient, le réglage de l’heure en particulier, devenait très très lent : il fallait tourner la molette sans fin, c’était pénible, et comme nous avons souvent eu des coupures de courant et que la pile ne fonctionnait plus, je devais régler l’heure sans cesse.  Néanmoins, l’appareil avait une qualité de son inégalable, que ce soit en écoute radio ou via l’iPhone. Petit bémol cependant : le son était beaucoup plus faible en écoute depuis l’iPhone que sur la radio, et il fallait régler le volume selon la source, ce qui pouvait engendrer des nuisances. L’appareil avait un design excellent (voir photo), mais il occupait beaucoup de place sur ma table de nuit, et je ne disposais plus de beaucoup d’espace libre pour y poser autre chose. Également, la connectique pour iPhone correspondait aux anciens modèles, ce qui est devenu peu pratique, car besoin d’un adaptateur, et le positionnement de l’iPhone sur son stand était devenu instable.

Il me fallait donc un remplaçant avec des fonctionnalités similaires :
– Une bonne voire très bonne qualité sonore aussi bien pour la radio que pour écouter de la musique,
– Possibilité de connecter des appareils type iPhone/iPod pour écouter de la musique, éventuellement via une connexion sans fil (l’iHome en était dépourvu),
– Un bon affichage clair et lumineux, mais discret en mode nuit,
– Possibilité de pré-sélection de radios,
– Possibilité de pré-réglages du réveil selon les jours : une heure pour se réveiller avec la radio, une autre heure pour se réveiller au buzzer (réveil de secours), et un réglage supplémentaire pour le week-end,
– etc.

Quel remplaçant pour mon iHome ?

J’ai tout d’abord pensé à remplacer l’iHome par un nouveau modèle de la même marque, mais les nouveaux modèles similaires, bien qu’apportant des améliorations, comportaient toujours les désavantages du premier : une taille imposante, des molettes pour régler la station radio et le volume sonore… malgré un design sympathique et je suppose toujours une excellente qualité de son.

Mes recherches sur la qualité sonore m’ont ensuite donné quelques possibilités, malheureusement peu nombreuses, comme le JBL Horizon, vendu un peu partout et notamment à la Fnac (voir photo ci-dessous).

JBL Horizon (photo)Il faut bien reconnaître qu’il avait un design intéressant, un affichage de qualité et des possibilités de réglage et de connectique pour des appareils musicaux intéressantes également. Quant à la réputation en terme de qualité sonore de la marque JBL, elle n’est plus à faire. Cependant, les critiques de cet appareil n’étaient pas formidables, et notamment on lui reprochait la qualité de « réveil » : trop lumineux.

Pour le reste, la quasi totalité des radio-réveils vendus, notamment sur Amazon, sont des gadgets plus ou moins laids avec une qualité sonore épouvantable et proposant des options aussi inutiles que, par exemple, de projeter l’affichage de l’heure sur un mur…

La tâche de trouver un radio-réveil « high tech » regroupant toutes les fonctions que je désirais, n’était donc pas une chose aisée. Puis je me suis souvenu de l’existence de la marque « Pure » qui conçoit des produits audio de bonne qualité, aussi bien en termes de reproduction sonore que de design.

Le Pure Siesta « S » Rise

Il s’agit d’une marque anglaise, dont les produits sont conçus et développés au Royaume-Uni (mais probablement fabriqués en Chine comme les autres). Pure propose plusieurs modèles de radio-réveils dans la gamme « Siesta », donc le design est équivalent sur tous les modèles, à quelques couleurs près. Il reste que selon les modèles les prix varient fortement, et les produits de la marque sont plutôt onéreux. Quelques différences fonctionnelles justifient les différences de tarif, mais il est possible de monter au delà de 150 euros sur certains modèles. Je trouvais ça un peu excessif, même si je suis malgré tout attaché à la qualité plutôt qu’au prix. Depuis mon achat, qui date de plusieurs mois, les prix ont cependant été revus à la baisse. On trouve des modèles de Siesta à partir 85 euros, et le Siesta Rise à partir de 100 euros. Au moment de mon achat, le modèle que je voulais devait coûter pas loin de 130 euros. Une promo sur le modèle couleur « Mint » sur Amazon m’a permis de l’avoir pour 113 euros. Est-ce que le produit justifie le prix que je l’ai payé ? Réponse plus bas.

Pure Siesta Rise MintLa photo ci-dessus permet d’apprécier le design particulièrement soigné du Siesta « S » Rise couleur « Mint ». Le modèle existe dans différentes couleurs, et c’est déjà plutôt peu ordinaire de trouver des appareils dans des couleurs différentes du noir ou du blanc.

L’appareil est divisé en trois bandes colorées :
– L’écran en plastique translucide noir qui fournit un éclairage contrasté, réglable selon la luminosité ambiante (automatiquement ou manuellement).
– Une partie en plastique blanche nantie de boutons poussoir de couleur métallisée. Les boutons sont plutôt efficaces et silencieux même si parfois il faut appuyer énergiquement pour les déclencher.
– Une partie en tissu synthétique aéré contenant les haut-parleurs de l’appareil. La couleur « menthe » est un peu moins franche en vrai que sur la photo ci-dessus. Elle est même un peu pâlotte.

Affichage : l’heure est l’information affichée la plus visible. L’écran affiche également des symboles permettant de visualiser :
– Le nom de la station (ou la fréquence radio),
– Si l’audio est activé, et le type de radio (FM analogique ou numérique),
– Le niveau de réception de la radio,
– Le symbole « Bluetooth » si vous passez dans le mode correspondant et si votre appareil est connecté ou non,
– Le numéro des alarmes qui sont activées (jusqu’à 3).

Luminosité : il est possible de régler au choix l’intensité de l’affichage soit en manuel avec 5 niveaux de luminosité (de très sombre à très clair), soit en automatique (l’appareil règle la luminosité de l’écran automatiquement en fonction de l’éclairage ambiant), et ceci de manière différenciée pour les modes audio (radio ou bluetooth activé) ou veille. Ceci est très pratique, car on peut ainsi régler finement la luminosité notamment en veille, afin de n’être pas dérangé par la lumière dégagée par l’appareil pendant son sommeil. En revanche, je trouve le mode « auto » pas très convaincant : la luminosité est généralement trop faible, ce qui rend l’affichage peu lisible en plein jour, et même en soirée. Il est en outre regrettable qu’on ne puisse changer la luminosité de l’écran facilement sans retourner dans le menu des réglages à chaque fois. Et il faut en plus allumer la radio pour accéder aux réglages. L’iHome permettait avec un seul bouton et plusieurs appuis successifs de changer la luminosité jusqu’à arriver au réglage adapté, même en cours d’écoute de radio ou de musique.

Audio : l’appareil dispose d’une égalisation à 2 niveaux : aigus et basses, avec 4 valeurs de réglages (de 0 à +3 en amplification de fréquence). Pas de réglages des médiums. Mise à disposition d’un mode « puissance » correspondant à peu près au réglage « Loudness » d’autres appareils.

D’une manière générale, la qualité audio est bonne, mais malgré tout en dessous de ce que proposait iHome, alors qu’il y a tout à fait la place dans le boîtier actuel pour placer des haut-parleurs de meilleure qualité, comme ceux qu’on trouve dans les enceintes Bluetooth disponibles de nos jours dans toutes les bonnes crémeries. Le son manque de profondeur, de basses et d’aigus, malgré l’égaliseur fourni. Cela s’améliore en augmentant le volume sonore. Mais on est malgré tout sur une bonne, voire très bonne qualité audio pour un appareil de cette taille.

Radio : l’appareil dispose de deux modes : analogique et numérique, avec pour les deux une recherche automatique des fréquences (syntonisation). La qualité sonore sur la radio est un tout petit peu moins bonne pour que pour la musique via le connecteur Bluetooth, mais malgré tout très bonne.

La syntonisation en mode radio numérique est un peu décevante car il ne détecte pas tant de radios que cela, surtout pour Paris. (ni Europe 1 ni RTL par exemple).

L’appareil dispose de 20 préréglages de station par mode (donc 40 au total), ce qui est un bonne chose si on des goûts éclectiques en matière de radio. En revanche, on peut déplorer que l’affichage des stations préréglées ne se fasse que sur la fréquence et non sur le nom de la radio, alors que ce nom est bien affiché lors de l’écoute. Ceci est vrai aussi bien pour le mode analogique que numérique.

Alarmes / Réveil : il est possible de configurer 3 alarmes différentes et de les activer ou désactiver chacune sans avoir à en changer les paramètres qui sont :
– Heure et minute de déclenchement,
– Mode : FM analogique, radio numérique ou sonnerie,
– Station pré-réglée pour le réveil (on peut ainsi se réveiller avec une radio et en écouter une autre, sans avoir à changer la station radio au moment de se coucher)
– Fréquence : quotidien, semaine, week-end ou une fois.
– Volume sonore de la radio ou de la sonnerie de réveil.

On peut juste regretter qu’il n’y ait pas de mode Bluetooth pour se réveiller avec la musique de son choix.

Autres fonctions notables :
– Minuterie de cuisine,
– Mode « Snooze » pour reporter le réveil de quelques minutes,
– Mode « Sleep » pour programmer une minuterie d’extinction de la radio au moment de s’endormir,
– Réglage du délai d’extinction de l’affichage en mode audio ou veille,
– Prise USB classique pour rechargement des appareils (smartphone, tablette) : ne prend pas en charge la lecture audio, et ne recharge pas très vite les appareils connectés,
– Prise mini-jack pour écoute sur casque.

Conclusion : le Pure Siesta « S » Rise est très bon appareil dans cette catégorie de radio-réveils : un design élégant et de nombreuses fonctionnalités pour une taille minimale, n’excluant pas des qualités audios indéniables. Il reste cependant perfectible.

Les points forts :
– Design très travaillé et excellente finition.
– Très compact, de la taille d’un radio-réveil classique.
– Affichage digital de très bonne qualité, assurant un très bon contraste.
– Très bonne qualité sonore générale.
– Connectivité Bluetooth pour la musique via des appareils externes + câble de rechargement USB pour ces mêmes appareils.

Les points faibles :
– Rétroéclairage difficile à régler. Mode automatique perfectible.
– Pas de possibilité de changer la luminosité de l’afficheur avec un seul bouton comme sur l’iHome.
– L’Audio manque de profondeur.
– Les stations préréglées n’affichent que leur fréquence et non le nom des stations.
– La recharge USB est lente et pas de possibilité de lecture audio via l’USB.
– Pas d’accession aux réglages en mode veille (seulement si la radio est allumée).

Laisser un commentaire